Pour notre nouvelle correspondance, nous avons pris des nouvelles de Dusan SIDOR à l’occasion de son recrutement en cours de saison chez l’Etoile Noire de Strasbourg, que nous affrontons ce soir au cours de la 39ème journée de Synerglace Ligue Magnus.

Dusan SIDOR âgé de 31 ans a fait parti de l’effectif des champions 2017/2018.
De nationalité Slovaque, c’est un vrai Globetrotter du hockey qui n’était alors jamais venu en France. Il nous confie d’ailleurs, qu’Anglet restera un des meilleurs souvenirs de sa carrière.

”J’ai joué aux Etats-Unis, en Slovaquie, Finlande, Norvège et en Italie.
Je n’étais jamais allé en France avant d’être venu à Anglet. J’avais vraiment hate !
En plus de ça, j’avais entendu beaucoup de bonnes choses sur le club et surtout cette belle région. Je n’ai pas été déçu. C’est un sentiment assez spécial de devenir membre de l’Hormadi family”

L’Hormadi alors favoris du championnat, il arrive comme le sauveur à l’aube des playoffs (pour palier à la malheureuse blessure de Léo BERTEIN).
Il découvre alors un lieu, la Barre et un nouveau championnat celui de Division 1.

”J’étais conscient des attentes concernant mon arrivée dans l’effectif.
Gagner un championnat n’est pas une mince affaire.  Au plus profond de moi, j’espérais qu’Anglet ressorte vainqueur !
On ne s’y attend jamais vraiment, il faut prendre les matchs les uns après les autres. Cette finale restera dans mes souvenirs, je garde notamment en mémoire les toutes dernières secondes du match, quand toute la patinoire commençait à s’échauffer et célébrer la victoire”

De série en série, il s’est alors fait un place dans le coeur et la mémoire des supporters Angloys. Son nom retentissait dans le chaudron au fil des rencontres.
Notamment au cours de cette série face aux Corsaires de Nantes et cette qualification en finale au petit port à l’issu du 3ème match sur le score de 0-6 pour Anglet !

Le livre se referme alors suite au titre pour Dusan, qui comme convenu, repart médaille en poche très peu de temps après le titre. Avec chance, le hockeys en France ne s’arrête pas à Anglet pour lui.

Ayant signé un contrat ouvert dans une équipe Slovaque jouant dans un niveau équivalent à la D1, il se voit offert l’opportunité de transformer sont ticket d’accession avec Strasbourg.
Encore une fois pour palier à la blessure de son gardien titulaire.

” Strasbourg est une très belle villes avec beaucoup d’histoire, il y a beaucoup de choses a y découvrir . J’avais vraiment hate de découvrir la Ligue Magnus !
Surtout que j’ai quand même était promu la saison précédente et je savais que je n’aurais pas l’opportunité d’y jouer.
Parmi les ligues dans lesquelles j’ai joué, certaines sont plus physiques et d’autres plus techniques. Je pense que la Ligue Magnus se trouve entre les deux, le rythme y est plus soutenu.
Cependant il y a de très bonnes équipes en D1 qui selon moi pourraient concurrencer des équipes de Magnus. Je dis toujours que peu importe ou l’on joue, le palet vole toujours de la même manière ! Et qu’en tant que gardien il faut se concentrer de la même façon.”

Son expérience de gardien, il l’a doit notamment à son père qui lui aussi se prénomme Dusan SIDOR. C’est lui qui lui a transmis la maladie du hockey et le flambeau de gardien.

”Mon père était gardien professionnel, j’ai donc logiquement voulu devenir comme lui. J’ai donc grandi dans l’univers du hockey d’autant plus que mon père me coach depuis que je suis tout petit donc j’étais naturellement prédestiné à évoluer de près ou de loin dans cet univers. ”

Malheureusement, Dusan ne sera pas du déplacement ce soir à la Barre.
C’est donc un peu déçu, que nous espérons le croiser dans les travées de la Barre pour le cinquantenaire du club.

" Je dis toujours que peu importe ou l’on joue, le palet vole toujours de la même manière ! "